LDH Section Paris 14/6

Accueil > Nos actions > Manifestations > Le 1er Mai 2012 : pour la démocratie, le progrès social

Le 1er Mai 2012 : pour la démocratie, le progrès social

Mardi 1er mai 2012

dimanche 29 avril 2012, par Cécyle

La manifestation du 1er mai cette année revêt une importance capitale. Parce que nous savons tous, même si cela ne suffit pas, qu’il est indispensable de barrer la route à Nicolas Sarkozy le 6 mai, participer à cette manifestation du 1er mai en rejoignant la manifestation syndicale unitaire est primordial.

Le parcours commence dans le 14e, place Denfert-Rochereau, à 15 heures. La section LDH Paris 14/6 appelle à rejoindre la place Denfert-Rochereau et ainsi contribuer à porter un message fort à celui qui entend « privatiser » cette fête du travail pour ses intérêts propres et l’idéologie nauséabonde mise en application ces dernières années.
Ce mardi, parce que c’est le moment ultime, l’occasion d’un appel collectif pour un vrai vote utile au second tour, soyons présents et envoyons un message clair dénonçant cette politique raciste, xénophobe, au service des puissants et des seuls intérêts économiques.
Pour que nous n’ayons plus à subir cette infamie, ce mardi 1er mai, Soyons nombreux !


[Communiqué LDH — 26 avril 2012]

La mobilisation sociale du 1er Mai de cette année revêt une place singulière en raison du contexte de l’élection présidentielle et des tentatives d’instrumentalisation dont il est l’objet.
Parce qu’elle défend l’idée que les droits sociaux sont indivisibles des droits et des libertés politiques, parce qu’elle pense que la solidarité est une valeur universelle, ici et là-bas, parce qu’elle a la conviction que le dialogue social doit irriguer une démocratie effective et vivante, la Ligue des droits de l’Homme appelle toujours ceux qui vivent et travaillent en France à participer aux défilés syndicaux unitaires.
Cette année plus que jamais, il est important, face aux crises et aux politiques d’austérité, de faire entendre les priorités sociales et les préoccupations des salariés, des demandeurs d’emploi, des jeunes et des retraités ; d’exprimer la défense des droits fondamentaux et des libertés partout dans le monde ; de faire reculer la xénophobie, le racisme et l’antisémitisme.
De fait, la crise ne peut être le prétexte pour remettre en cause des systèmes sociaux construits sur la solidarité, les libertés publiques, le principe de l’égalité des droits qui fondent notre vivre ensemble.
Tout au long du quinquennat de Nicolas Sarkozy, la Ligue des droits de l’Homme s’est mobilisée contre un gouvernement qui a asphyxié la démocratie, nié les droits, discriminé en fonction d’une origine supposée ou réelle, augmenté les inégalités, attaqué le service public, et enfin, développé un tel sentiment de peur de tous contre tous qu’il a voulu faire des services de la justice et de la police les gardiens de son propre pouvoir.
Persuadée qu’infliger une défaite au candidat sortant ne suffira pas à répondre aux angoisses et aux espoirs que traduit le premier tour des élections présidentielles, la LDH appelle à manifester aux côtés des organisations syndicales qui défileront dans l’unité, et à faire du 1er Mai 2012 un moment d’affirmation de la démocratie et du progrès social.

Paris, le 26 avril 2012.