LDH Section Paris 14/6

Accueil > Sécurité et surveillance > Notes prises lors du débat " Technologies & Droits de l’Homme"

Notes prises lors du débat " Technologies & Droits de l’Homme"

samedi 8 mars 2008

Merci à Nicole Fautrel de partager ces notes prises lors de la conférence-débat « Technologies et droit de l’Homme - Une société sous surveillance », organisée par notre section le 16 Février 2008.

Savez-vous que :
-  le nombre de caméras de vidéosurveillance en France, dans l’espace public, va passer de 350.000 (actuellement) à 1 Million d’ici 2012 ? (chiffres du Ministère de l’Intérieur)
-  des drones (avions miniatures militaires télécommandés et équipés d’une caméra) doivent équiper certains commissariats de police ?
-  les puces d’identification par radiofréquence (RFID) commencent à se multiplier autour de nous. Elles équipent déjà les passes Navigo de la RATP, les passes Liber-T des péages autoroutiers et les passeports biométriques et ce n’est qu’un début ! Elles ont la particularité d’être équipées d’une antenne invisible et de pouvoir être lues à distance sans qu’on ait besoin de les passer dans un lecteur et donc sans qu’on s’en rende compte.

Vous savez que :
-  les progrès de la biométrie (tests ADN, empreintes digitales …) permettent d’arrêter de dangereux terroristes, pédophiles, criminels …

mais savez-vous que :
-  le FNAEG (fichier d’empreintes génétiques), créé d’abord pour lutter contre les criminels sexuels, est utilisé maintenant aussi pour des affaires d’atteinte aux biens ?

Savez-vous enfin que :
-  depuis 2006, et après les USA, dans un but officiel de lutte contre le terrorisme, dans tous les pays de l’Union Européenne, la rétention des données de communication électroniques et téléphoniques est obligatoire. Ceci signifie qu’en France par exemple, on conserve pendant 1 an toutes vos activités Internet (mails, blogs, surf, achats …) et téléphoniques(fixe et portable). Cela a suscité beaucoup de réactions en Allemagne (30000 plaintes de citoyens, nombreuses manifs …), pas grand-chose en France.
Transposons un instant : si on vous ouvrait votre courrier-lettre et si on en faisait des photocops avant de vous le donner, auriez-vous l’impression d’être dans un pays démocratique ? Totalitaire ? Cochez la bonne réponse !

Je passe sur les fichiers de la police (STIC, FNAEG), les fichiers liés à l’utilisation de votre carte bancaire, aux transports et voyages, le projet de Dossier Médical Partagé, … sans compter le projet de fichier Base Elèves de l’Education Nationale.

Nous sommes donc, à des fins de sécurité et de business, tous très fichés. Il semblerait que nous avons chacun une sorte de double numérique, sans arrêt alimenté selon nos diverses activités.

Les intervenants à cette conférence ne prônaient pas un retour au Moyen Age, ils étaient tous passionnés de nouvelles technologies et convaincus de leur utilité mais ils défendaient l’idée que les citoyens que nous sommes doivent être informés, vigilants, organisés.

Quelques pistes pour cela :

* Sites :
- celui du CREIS : Centre de coordination pour la Recherche et l’Enseignement en Informatique et Société : www. creis.sgdg.org
- celui du collectif DELIS : Droit Et Liberté face à l’Informatisation de la Société : www. Delis.sgdg.org
-  celui de l’IRIS : Imaginons un Réseau Internet Solidaire : www. Iris.sgdg.org
-  celui de la LDH : Ligue des droits de l’Homme : www.ldh-france.org

*Livres :
- Michel ALBERGANTI (journaliste scintifique au Monde) : Sous l’œil des puces. La RFID et la démocratie. Actes Sud, 2007
- Jacques HENNO : Tous fichés : l’incroyable projet américain pour déjouer les attentats. Télémaque 2005.